Du fait de sa forte artificialisation, la région des Hauts-de-France est touchée par la pollution lumineuse. De nombreuses espèces sont ainsi menacées. C’est ce que l’étude du CEREMA, dans le cadre d’une « mission d’assistance » en partenariat avec la DREAL et le ministère de la transition écologique et solidaire, semble indiquer. Ce rapport d’étude fait suite à une enquête menée sur le territoire des Hauts-de-France.

Que trouve-t-on dans ce rapport d’étude ?

Tout d’abord, un état des lieux des actions entreprises en faveur des espèces nocturnes est établi, le rapport du CEREMA s’attarde sur les espèces particulièrement sensibles aux nuisances lumineuses. Ensuite, les démarches qui facilitent la mise en œuvre de la trame noire sont expliquées. Puis, l’étude liste les actions à réaliser, ainsi que les actions qui favorisent la réduction des nuisances lumineuses.

Le rapport d’étude (96 pages, 4.8 Mo) est téléchargeable sur le site du CEREMA.

Instagram
LinkedIn
Share